Projet

PROJET APOSTOLIQUE DE LA BAUME

Notre IDENTITE

La Baume est une oeuvre de la Compagnie de Jésus, qu’animent ensemble des jésuites et des laïcs dans une association régie par la loi du 1er juillet 1901.
Notre projet actualise au cœur du diocèse d’Aix et Arles celui de la Compagnie de Jésus qui le ratifie et en est garante.

Nos MISSIONS

– aider à la formation de personnes qui agiront au service des autres ;
– élaborer des propositions dans les domaines de la culture et de la vie sociale, de la théologie et de la spiritualité ;
– permettre à des chrétiens de grandir dans l’intelligence de leur foi, d’entrer dans une expérience vivante et active de Dieu ;
– accueillir des personnes ou des groupes qui partagent l’une ou l’autre de ces missions.

Elles sont inspirées par une conception de l’homme positive et confiante, comme fut celle de saint Ignace de Loyola. Elles se veulent fidèles au message évangélique et s’inspirent des grandes orientations de l’Eglise.

Les VALEURS que nous partageons

– l’espérance dans un avenir plus humain pour notre monde ;
– le souci de la justice et du respect de l’homme ;
– l’ouverture bienveillante à tous, notamment à ceux qui sont « différents », isolés, sans ressources, et à ceux qui se sentent loin de l’Eglise ;
– le désintéressement, la gratuité et le service.

Nos actions sont fondées sur des CONVICTIONS

– la foi au Christ est source de liberté ;
– un lieu d’Eglise est ouvert sur le monde ; accueil, célébration et prière s’y vivent en fraternité ;
– le travail de l’intelligence et l’expérience intérieure sont faits pour s’enrichir mutuellement et s’articuler ;
– le débat et l’échange patients, respectueux, tolérants et critiques, sont des conditions nécessaires pour toute recherche de la vérité ;
– la culture, la formation théologique et l’approfondissement spirituel gagnent à se rencontrer ;
– l’accompagnement individuel ou collectif donne à chacun le choix d’aller plus loin sur son chemin ;
– la valorisation écologique de la beauté du site est compatible avec l’accueil du plus grand nombre.

Nos ORIENTATIONS

Les trois premières concernent les propositions de notre programme, la quatrième la mise à disposition de nos locaux pour l’hébergement et le travail, la cinquième les célébrations religieuses de notre communauté.
Les trois verbes : former, accueillir, célébrer, résument ce qu’elles mettent en œuvre : des actions, un style et un enracinement.
Chacune se décline en plusieurs objectifs.

Orientation 1 : La dimension « Culture » du Programme aide à l’humanisation personnelle et sociale par diverses formations, rencontres et propositions

Objectif 1 : apporter un éclairage accueillant et critique sur les grandes questions de notre vie sociale, économique, politique et culturelle, et sur les questions internationales – avec un accent particulier mis sur leur dimension éthique.

Objectif 2 : offrir des formations présentant des philosophes contemporains, éclairées par l’histoire de la philosophie.

Objectif 3 : donner la possibilité d’un enrichissement personnel, notamment par des soirées de théâtre, de chants ou de musique, de poésie, de cinéma, par la mise en valeur d’expressions artistiques diverses, par des propositions d’écriture, de lecture partagées, de travail sur la communication.

Orientation 2 : la dimension « Théologie » aide les croyants à progresser dans l’intelligence de leur foi et des Ecritures, et donne à ceux qui veulent connaître davantage la religion chrétienne des moyens pour y parvenir

Objectif 1 : promouvoir une formation continue en théologie, équivalente aux deux premières années d’études universitaires.

Objectif 2 : proposer une formation de qualité en Écriture Sainte et la découverte des grandes pensées théologiques contemporaines.

Objectif 3 : confronter la formation théologique aux questions du monde contemporain et au dialogue interreligieux.

Orientation 3 : la dimension « Spiritualité » aide les croyants et ceux qui sont en recherche, à reconnaître la présence de Dieu dans leur vie et à apprendre à se décider selon la volonté de Dieu et pour le plus grand bien de soi et des autres

Objectif 1 : proposer l’expérience des Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola, et offrir des possibilités d’accompagnement individuel et de formation pour aller plus loin dans l’expérience spirituelle.

Objectif 2 : offrir des temps de formation et de maturation pour des étapes de l’existence : jeunesse, préparation du mariage, évolution de la vie de couple, années de l’éducation des enfants et adolescents, situations de solitude ou de rupture, entrée dans le temps « après la vie professionnelle », quatrième âge, accompagnement des personnes en fin de vie.

Objectif 3 : confronter la lecture spirituelle de l’expérience humaine avec celle des sciences religieuses et celle de la philosophie et des sciences humaines.

Pour les trois départements, veiller à ce que la diversité des propositions permette à des publics variés de recevoir une formation au niveau qui convient à chacun, avec l’ambition que cela conduise à des prises de responsabilité dans le monde et dans l’Eglise.

Orientation 4 : pour aider des personnes ou des groupes dans leurs activités de formation et de rencontre, mettre à leur disposition les moyens de La Baume

Objectif 1 : veiller, avec un large esprit d’ouverture, à ce que les personnes et les groupes accueillis se référent à des valeurs et des manières de faire cohérentes avec notre projet : tolérance, respect des personnes, souci de l’engagement dans la société.

Objectif 2 : concilier un vrai professionnalisme et la qualité humaine des relations.

Objectif 3 : permettre à tous de trouver un « espace d’hospitalité », serein, où calme et paix favorisent en chacun l’approfondissement intérieur de ce qu’il reçoit autant que l’acquisition de nouvelles compétences.

Objectif 4 : porter une attention particulière à l’accueil des groupes de jeunes, notamment ceux qui font partie d’associations orientées vers des populations socialement et culturellement défavorisées, et améliorer l’accessibilité aux personnes en situation de handicap.

Objectif 5 : par des conditions d’accueil adaptées et la simplicité du lieu, faciliter des rencontres inattendues entre groupes et personnes, tout en respectant l’autonomie de chacun.

Orientation 5 : pour aider celles et ceux qui cherchent un lieu de célébration eucharistique où se conjuguent des relations proches, la recherche de gestes signifiants, l’enracinement dans une tradition spirituelle, constituer autour de la communauté jésuite une communauté fraternelle de célébration eucharistique et de réconciliation

Objectif 1 : une communauté où celles et ceux qui sont aux « frontières de l’Eglise » trouvent leur place et se sentent à l’aise.

Objectif 2 : une communauté où le style des liturgies est le signe d’un accueil bienveillant entre générations.

Objectif 3 : une communauté amicalement ouverte à celles et ceux qui la rejoignent.

Objectif 4 : une communauté qui envoie ses membres donner ailleurs ce qu’ils ont reçu, par exemple en se mettant au service des liturgies en des lieux où des personnes sont isolées.

Objectif 5 : une communauté qui veut être solidaire, en affectant une partie des dons qu’elle reçoit à des œuvres sociales ou humanitaires.

Objectif 6 : une communauté où l’animation des célébrations et les divers services sont pris en charge par des équipes constituées de jésuites et de laïcs.

Objectif 7 : une communauté qui veille à la formation liturgique par des propositions qui lui sont propres, ou en invitant à ce que propose le Programme de La Baume.

Nos PRINCIPES D’ACTION

– garantir rigueur et qualité pour les formations, les débats, les célébrations ;

– considérer la réalisation du programme comme prioritaire ;

– allier l’autonomie des départements du Programme à un esprit de soutien mutuel et d’innovation dans l’inter disciplinarité ;

– en gardant à La Baume la capacité de décision, développer les synergies et les collaborations,
– avec des instances régionales ou nationales,
– avec l’Eglise diocésaine et provinciale,
– avec les congrégations religieuses ignatiennes,
– avec des mouvements (CVX, MEJ, MCC, etc.),
– avec des oeuvres ou réseaux sociaux et culturels jésuites ou ignatiens, en France et dans d’autres pays ;

– pratiquer une gestion financière et économique équilibrée, sans que cela nuise à l’accueil de personnes ou de groupes disposant de peu de moyens ;

– veiller à une relation continue et de qualité entre le président de l’association, le directeur du centre, et le supérieur de la communauté, condition essentielle à la réussite du projet ;

– selon la tradition de la Compagnie de Jésus, privilégier les principes de délégation et de subsidiarité, où s’articulent autonomie et évaluation. A ce titre, préciser le rôle et la responsabilité des personnes qui, jésuites, bénévoles ou salariés, comme animateurs ou collaborateurs, participent à la réalisation, dans la confiance mutuelle, d’un unique projet.

A La Baume, Aix en Provence, le 18 janvier 2010