Accueil / Non classé / Du 28 au 30 septembre – Exposition-Conférence « La grande guerre des hommes de Dieu »

Du 28 au 30 septembre – Exposition-Conférence « La grande guerre des hommes de Dieu »

28 / 29 et 30 septembre 2015
Chapelle de La Baume : 10h – 12h et 13h – 20h

Pour le centenaire de la Grande Guerre, le Père MICHAUD, ancien aumônier militaire et curé de l’unité pastorale Roquepertuse, a décidé de rendre hommage aux membres du Clergé et des Congrégations Catholiques dont plusieurs Pères Jésuites qui ont payé un lourd tribut sur le front entre 1914 et 1918, en hébergeant l’exposition itinérante de l’Association « Droits du religieux Ancien Combattant », créée le 02 août 1924.

La Baume, deuxième halte aixoise d’une tournée nationale, accueillera les douze panneaux illustrés de cette exposition.

Entrée libre
Conférence – dédicace
Lundi 28 septembre – 18h30 à 20h

par Alain TOULZA auteur du livre «La grande Guerre des hommes de Dieu »
Juriste, vice-Président de la DRAC (Droits du Religieux Ancien Combattant), ancien Conseiller technique auprès du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche du Sénégal, ancien Chargé de mission auprès du Président de l’Université Paris VI.
L’auteur présentera l’épopée de dizaines de milliers de religieux et religieuses et de “curés sac au dos”, oublieux des lois anticléricales et des persécutions subies dans les années précédant la Grande Guerre, et qui ont répondu massivement à l’appel à “l’Union Sacrée” lancé par le gouvernement.
Ils ont voulu partager le sort de leurs compatriotes, jusqu’au sacrifice suprême pour beaucoup.
Aumôniers, combattants, brancardiers, infirmiers, ils ont été par milliers honorés de citations qui témoignent de leurs faits d’héroïsme et de leur dévouement sacrificiel pour leurs frères d’armes.
Mais à l’arrière, la haine antireligieuse se refusait à désarmer, rendue furieuse par le rayonnement que leur a valu ce comportement exemplaire au front.
La paix revenue, le nouveau gouvernement issu du Cartel des gauches a tenté de bannir à nouveau les religieux du sol national les rejetant comme des parias quand ils s’étaient montrés de dignes fils de leur pays.
C’est de leur résistance à cette violente et insupportable injustice qu’est née l’association DRAC (Droits du Religieux Ancien Combattant), grâce à laquelle ils ont pu être enfin reconnus “égaux comme au front” avec les combattants civils et demeurer en terre française.
La conférence sera suivie d’un échange avec le public.
Libre participation aux frais