Accueil / Non classé / Le monothéisme est-il intolérant ?

Le monothéisme est-il intolérant ?

LE MONOTHEISME EST-IL INTOLERANT ?

 

En 1757, le philosophe David Hume écrivait dans son « Histoire naturelle de la religion » : « reconnaître un unique objet de dévotion conduit à tenir pour absurde et impie le culte des autres divinités (…) Et comme personne ne peut concevoir qu’on puisse plaire au même être (Dieu) avec des principes opposés, les divers partis (…) déchargent les uns contre les autres les passions les plus implacables qui soient ».

David Hume vise ici les religions qui s’affrontaient en premier lieu en son temps à savoir les trois monothéismes, chacun se réclamant d’un même Dieu. Il est clair que l’Histoire a validé le constat du philosophe. Mais si les textes dits « révélés » et leurs traditions comportent des passages qui sont des poudrières, une mise en perspective historique de ces textes et le recours à d’autres textes ne peuvent-ils contribuer à déminer ce que l’on pourrait appeler en reprenant formellement le titre du sulfureux livre de Salman Rushdie, les Versets sataniques de chaque religion ? Au sens où Satan en hébreu c’est  « l’obstacle », le « tentateur ». L’intégrisme intolérant ne serait-il pas l’ « obstacle », et la « tentation » du monothéisme ?